RADIO(S)

Alerte info
NOTRE SITE SERA BIENTOT DISPONIBLE, NOUS SOMMES TOUJOURS ENTRAINS DE LE MODIFIER, MERCI DE VOTRE PATIENCE : RWANDA : Les rwandais peuvent désormais se rendre au Qatar sans visa et pour une durée indéterminée. MALI : Au moins 53 soldats et un civil ont été tués ce vendredi 1er novembre dans une attaque qualifiée de « terroriste ». Un communiqué de l'armée indique que c'est une position des Fama à Indelimane, dans le secteur de Ménaka, dans le nord-est du pays, qui a été attaquée. URGENT - Burkina Faso : au moins 37 morts et plus de 60 blessés dans l'attaque d'un convoi minier





Le Mouvement des jeunesses actives de Côte d’Ivoire (Mojaci), proche du Premier ministre Gon Coulibaly n’apprécie pas la dernière sortie de Pascal Affi N’guessan du Fpi qui a dénoncé la mainmise totale du pouvoir sur l’organe électoral, la Cei.

En conférence de presse récemment, par la voix de son président national Sanogo Kakou Serge, ce mouvement politique a tenu à donner la réplique à l’ancien premier ministre de Côte d’Ivoire. « Le débat sur la Cei (Commission électorale indépendante) est terminé. Nous sommes à l’ère du lancement et de la production des Cartes nationales d’identité (Cni) afin que la liste électorale soit confectionnée », a dit sèchement M. Sanogo embouchant par-là, le même refrain que le parrain de son mouvement qui a pourtant ouvert des discussions sur le code électoral. Lequel code va en principe régir la commission électorale. Sanogo Kakou pense quant à lui, que l’élaboration du code électoral en discussion ne modifiera en rien l’ossature actuelle de la Commission électorale indépendante. « Les discussions ouvertes n’ont rien à voir avec la composition de la Cei. Ce débat est clos », a-t-il coupé court.

Pascal Affi N’guessan s’était offusqué lors d’une cérémonie de vœux, fin janvier, du contrôle total de la Cei par le clan Ouattara. Toute chose qui selon lui, est loin de lui conférer un caractère indépendant. Il avait dénoncé une ‘’structure spécialisée’’ du Rhdp parlant de cette Cei.

Sanogo Kakou n’a pas manqué de relever les qualités de technocrate d’Amadou Gon Coulibaly qui est selon lui, le meilleur cheval sur lequel devrait miser le Rhdp, si Alassane Ouattara renonce à briguer un troisième mandat.

Connexionivoirienne

Partager