RADIO(S)

Alerte info
NOTRE SITE SERA BIENTOT DISPONIBLE, NOUS SOMMES TOUJOURS ENTRAINS DE LE MODIFIER, MERCI DE VOTRE PATIENCE : RWANDA : Les rwandais peuvent désormais se rendre au Qatar sans visa et pour une durée indéterminée. MALI : Au moins 53 soldats et un civil ont été tués ce vendredi 1er novembre dans une attaque qualifiée de « terroriste ». Un communiqué de l'armée indique que c'est une position des Fama à Indelimane, dans le secteur de Ménaka, dans le nord-est du pays, qui a été attaquée. URGENT - Burkina Faso : au moins 37 morts et plus de 60 blessés dans l'attaque d'un convoi minier





La société biotechnologique américaine Moderna a annoncé avoir mené à bien la phase initiale des essais cliniques de son vaccin contre le coronavirus. Selon l’entreprise, son projet semble déclencher une réponse immunitaire chez huit sujets testés.

La première étape des essais cliniques d’un projet de vaccin contre le coronavirus, lancés aux États-Unis en avril, s’est terminée avec succès, a annoncé Lundi 18 Mai le laboratoire américain Moderna.

Selon ce dernier, le vaccin expérimental, baptisé mRNA-1273, a déclenché une réponse immunitaire chez les huit volontaires. Le nombre d’anticorps dans le sang des volontaires était supérieur ou égal à celui observé chez les personnes naturellement contaminées par le coronavirus SARS-CoV-2 qui provoque le Covid-19, d’après le communiqué.

Le futur vaccin n’a pas provoqué de complications à l’étape initiale des tests. Le laboratoire envisage de mener des essais à grande échelle en juillet.«Nous investissons pour augmenter la production afin de maximiser le nombre de doses que nous pouvons produire pour aider à protéger autant de personnes que possible contre le SARS-CoV-2», a indiqué Stéphane Bancel, PDG de Moderna.

Le prix des actions de l’entreprise a grimpé de 25% suite à ces annonces.

Le laboratoire Moderna, dans lequel le gouvernement américain a investi 483 millions de dollars, a été l’un des premiers à se lancer dans la course mondiale au vaccin contre le nouveau coronavirus.

sputnik

Partager