RADIO(S)

Alerte info
NOTRE SITE SERA BIENTOT DISPONIBLE, NOUS SOMMES TOUJOURS ENTRAINS DE LE MODIFIER, MERCI DE VOTRE PATIENCE : RWANDA : Les rwandais peuvent désormais se rendre au Qatar sans visa et pour une durée indéterminée. MALI : Au moins 53 soldats et un civil ont été tués ce vendredi 1er novembre dans une attaque qualifiée de « terroriste ». Un communiqué de l'armée indique que c'est une position des Fama à Indelimane, dans le secteur de Ménaka, dans le nord-est du pays, qui a été attaquée. URGENT - Burkina Faso : au moins 37 morts et plus de 60 blessés dans l'attaque d'un convoi minier





Les ministres Kobenan Kouassi Adjoumani et Aka Aouélé, à la tête d’une forte délégation, se sont rendus chez le roi de Daoukro, Kongo Lagou III, pour lui présenter les civilités d’usage.

Cette initiative des représentants du gouvernement a pourtant failli avorter du fait de jeunes surexcités.

Attroupés à l’entrée et dans la cour du roi, ces derniers, pour la plupart éméchés, avaient opposé un refus catégorique à la demande de visite des personnalités venues d’Abidjan à Nanan Kongo Lagou III.

Les tractations eut médiations du commissaire de police et de certains cadres de la ville n’avaient pas eu raison de leur détermination à barrer la route à Kobenan Kouassi Adjoumani et ses collègues.

Il a fallu l’intervention du préfet de région, Aka Sonoh, pour faire plier ces jeunes qui criaient et donnaient de la voix pour manifester leur mécontentement.

Une fois en face du roi, Kobenan Kouassi Adjoumani a déploré la réaction de « ces personnes qui voulaient l’empêcher de sacrifier à une tradition ». A cet égard, il a prévenu : « Même si on mettait les barrières, on allait les franchir pour venir saluer le roi. Personne ne peut nous empêcher de venir saluer le chef ».

S’adressant au roi, le porte-parole principal du Rhdp a précisé : « On ne peut pas être présents à Daoukro et ne pas venir vous saluer. Nous sommes heureux de vous trouver en bonne santé ».

connexionivoirienne

Partager