RADIO(S)

Alerte info
NOTRE SITE SERA BIENTOT DISPONIBLE, NOUS SOMMES TOUJOURS ENTRAINS DE LE MODIFIER, MERCI DE VOTRE PATIENCE : RWANDA : Les rwandais peuvent désormais se rendre au Qatar sans visa et pour une durée indéterminée. MALI : Au moins 53 soldats et un civil ont été tués ce vendredi 1er novembre dans une attaque qualifiée de « terroriste ». Un communiqué de l'armée indique que c'est une position des Fama à Indelimane, dans le secteur de Ménaka, dans le nord-est du pays, qui a été attaquée. URGENT - Burkina Faso : au moins 37 morts et plus de 60 blessés dans l'attaque d'un convoi minier





Mamadou Touré (RHDP), sans pitié pour Bédié : 

Des gens qui ont passé leur temps à boycotter le processus électoral. Lorsqu’ils boycottaient le processus électoral, pendant dix ans tout ce qu’on a fait comme révision de la liste électorale, ils ont dit qu’ils ne sont pas dedans.

Même récemment le gouvernement a ouvert des discussions pour la commission électorale ils ont tout boycotté ».

«Aujourd’hui, on les voit sur le terrain. Ils veulent maintenant inscrire leur nom et ils demandent le report de la date de clôture de plusieurs semaines. Simplement parce qu’au moment où ils boycottaient tout, c’est parce qu’ils comptaient sur un coup d’état. Ils se disaient que Ouattara est fini, il va tomber bientôt. Comme on a démontré qu’on est gouvernement efficace, le président tout en travaillant veille à la sécurité des ivoiriens. Le président a tué toute velléité de désordre.

Du coup, ils n’ont pas d’autres possibilités que de rentrer dans le jeu politique. Dans ce pays, personne ne peut plus se lever pour faire du désordre, c’est fini. On doit tous rentrer dans le jeu démocratique.

Quand tu te regardes, tu sais que tu es fatigué

« Malheureusement ils se réveillent un peu tard. Peut-être qu’ils vont attendre 2025. Parce qu’un processus électoral se prépare sur plusieurs mois, voir sur plusieurs années. Vous, c’est à deux jours que vous vous réveillez.

Le président Ouattare a commencé à préparer ses enfants depuis longtemps. Il leur confiait des responsabilités pour qu’ils apprennent à gérer petit à petit.

Mais comme tu n’as pas préparé tes enfants, et quand tu te regardes, tu sais que tu es fatigué. Comme tu n’as pas préparé l’un de tes enfants, si tu laisses aussi personne ne pourra.

Tu es fatigué, parmi tes enfants il n’y a pas un qui est prêt comme les enfants d’Alassane Ouattara.

Donc toi-même tu es dans un dilemme. Le dilemme n’est pas à notre niveau mais plutôt à leur niveau. Tout ce que nous demandons c’est la paix. »

Partager