RADIO(S)

Alerte info
NOTRE SITE SERA BIENTOT DISPONIBLE, NOUS SOMMES TOUJOURS ENTRAINS DE LE MODIFIER, MERCI DE VOTRE PATIENCE : RWANDA : Les rwandais peuvent désormais se rendre au Qatar sans visa et pour une durée indéterminée. MALI : Au moins 53 soldats et un civil ont été tués ce vendredi 1er novembre dans une attaque qualifiée de « terroriste ». Un communiqué de l'armée indique que c'est une position des Fama à Indelimane, dans le secteur de Ménaka, dans le nord-est du pays, qui a été attaquée. URGENT - Burkina Faso : au moins 37 morts et plus de 60 blessés dans l'attaque d'un convoi minier





En effet, après Bédié, Mabri, et Affi N’Guessan, le camp de Laurent Gbagbo a lancé son mot d’ordre. En application de l’appel à la désobéissance civile lancé par l’opposition ivoirienne depuis deux semaines, le porte-parole du Front Populaire Ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo, a appelé leurs militants et sympathisants à ne pas participer aux opérations de distribution et de retrait des cartes d’électeurs.
 
« Le Front populaire ivoirien rappelle à tous ses militants et sympathisants sur l’ensemble du territoire Ivoirien ainsi qu’à l’étranger, de même qu’aux militants et sympathisants des Partis Politiques et Organisations membres de la Plateforme EDS, qu’en application du mot d’ordre de désobéissance civile lancé par la coalition de l’opposition Ivoirienne, ils sont invités à ne pas prendre part à l’opération de distribution et de retrait des cartes d’électeurs », indique une note de la tendance FPI, GOR, signée du porte-parole, Koné Boubacar.

En conférence de presse jeudi, l’opposition ivoirienne a indiqué que ses exigences n’ont pas été satisfaites par Alassane Ouattara. Par conséquent, elle ne saurait aller aux élections dans ces conditions. Elle en appelle le chef de l’Etat à initier un dialogue franc et sincère avec les partis politiques pour que des solutions idoines soient trouvées et mises à profit dans l’intérêt supérieur de la démocratie ivoirienne.


SK

Ovajab-media.com
Partager